ATTIBERT François (Ma)

attibertNé à Trélazé le 13 décembre 1824, mort dans cette localité le 07/08/1886, un des chefs de la Marianne en Maine-et-Loire. Ses parents sont :

  • François ATTIBERT, né le 10 germinal an VII (30 mars 1799) à Trélazé, décédé le 24 avril 1839 à Trélazé, à l’âge de 40 ans
    Marié le 28 mars 1822, Angers, 1er arrondissement, angers, avec
  • Françoise Jeanne DEMAZIERES, née le 13 janvier 1793 à Juigné-sur-Loire,  Domestique

Il a 3 sœurs :

  • F Marie Françoise ATTIBERT 1823-1823
  • F Françoise ATTIBERT 1829-1903 mariée le 17 août 1850, à Trélazé, avec René François Aubin CHAUVEAU 1828
  • F Louise ATTIBERT 1833

Ouvrier ardoisier (perrayeur) à Trélazé. Il était, pour la région, un des chefs de la Marianne, société secrète qui luttait pour la « République démocratique et sociale ». La police le présentait ainsi : « individu dangereux,[…] très bon travailleur, économe, sobre, bon père de famille, bonne mœurs[…] ayant peu d’instruction[…] très entreprenant, sacrifiant tout pour servir sa cause ». (Rapport de police 1861). Il organisa, avec Secrétain, l’insurrection dans la nuit du 26 au 27 août 1855, au cours de laquelle 500 à 600 « perrayeurs » se rendirent maîtres de la gendarmerie de Trélazé, puis furent dispersés alors qu’ils tentaient de s’emparer d’Angers.

Il fut déporté à l’Ile du Diable (Guyane). Il s’en évada avec dix-neuf de ses compagnons, dans la nuit du 13 au 14 septembre 1856. Il atteignit Surinam, puis se fixa à Londres. Il vécut aussi en Belgique, en fut expulsé, y revint poussé par la misère, parce qu’il avait trouvé du travail à Laeken. Bientôt reconnu, on le condamna à trois ans de prison. Il regagna Trélazé – 18 septembre 1859 – après l’amnistie du 16 août, et milita au sein de la société de « Secours Mutuel » où il entretenait « l’agitation et l’esprit de révolte ». Le 2 avril 1860, il fut arrêté pour « injures à contremaître et pression sur les ouvriers afin de faire grève ». Il bénéficia d’un non-lieu le 23 avril.

Il mourut le 7 août 1866, des suites d’un accident de voiture.

François Simon, historien angevin, écrit qu’Attibert fut « l’une des plus belles figures de la Marianne et du peuple angevin.

On trouvera confirmation de ses convictions dans les fermes propos qu’il adressait à sa femme, du lieu de sa déportation :

« Ma condamnation ne m’a pas changé mes idées et je suis toujours le même. Je suis toujours prêt à un coup de main pour le renversement du vieux système »1.

Après plusieurs demandent de grâce rejetées, un décret du 16 août 1859, au lendemain de la fête de l’Empereur, lui accorde l’amnistie. En février 1858, la femme de François, Marie Manceau, fut perquisitionnée et emprisonnée pendant 3 semaines en raison de la correspondance qu’elle entretient avec son mari (sources : AD49 29M33).

 

De son union le 14 septembre 1848, à Trélazé, avec Marie née Manceau, née le 28 décembre 1825 à Trélazé,  décédée le 6 juillet 1904 à Trélazé, à l’âge de 78 ans, couturière, ouvrière (Parents : H François MANCEAU 1794-1845 &  F Marie GAULTIER 1797-1859) ils auront 3 enfants :

 

  • F Marie ATTIBERT 1849-1897  mariée le 14 avril 1874, Trélazé, 49, avec Louis MONTERNAULT, syndicaliste ardoisier et anarchiste (1848-1918), ils auront eux-mêmes trois enfants :
    • F Marie-Louise MONTERNAULT 1875-1955 mariée le 14 juin 1898, Trélazé, avec Paul MERCIER, envoyé sur les champs de bataille de la Première Guerre mondiale 1869-1950, anarchiste
    • H Louis MONTERNAULT, syndicaliste ardoisier, anarchiste 1877-1959 marié le 5 octobre 1903, Trélazé, avec Anne LANCELOT 1882-1954
    • F Albertine Marcelline MONTERNAULT 1879-1956 mariée le 29 octobre 1907, Trélazé, 49, avec Jean-Baptiste DUSELIN
  • H François ATTIBERT, anarchiste né 1851,  marié le 7 août 1876, Trélazé, 49, avec Marie Anne THULEAU née en 1856
  • F Emélie ATTIBERT 1862-1890

Liste des personnes condamnées pour affiliation à la Marianne en Maine-et-Loire (1855-1856) :

Alexandre Pierre, Androuin Augustin, Androuin Charles, Antoine Louis, Aridas Auguste, Attibert François, Aubert Pierre, Aubry René, Auray Louis, Barbot, Bardou Jean, Basile René, Bauceron Auguste, Baudrier Mathurin, Bazile Basile, Bazille Jean, Bazille Mathurin,